Centres



Salima, 1957

La Mission d’Al-Kafaàt commence en 1957 lorsque Nadeem Shwayri lance une Ecole Hôtelière pour jeunes filles issues de milieux défavorisés, au Couvent de la Congrégation Française Notre Dame des Apôtres, au village de Salima au Mont-Liban. Cet endroit a été sévèrement touché durant la guerre au Liban, et il a dû donc être évacué durant les hostilités. Le Couvent existe toujours, mais l’Ecole Hôtelière d’Al-Kafaàt siège aujourd’hui à Mansourieh.



Achrafieh (Karm el Zeytoun), 1963

La Mission d’Al-Kafaàt a pris un tournant décisif en 1963 lorsque Nadeem Shwayri mis en place des ateliers pour la production de divers produits en cuir qui n’embauchaient que des personnes accusant de déficits physiques et mentaux. Ces ateliers produisaient des sacs, pantoufles, pochettes et poufs en cuir, qui se vendaient internationalement. Les rentrées permettaient à la Mission de produire des prothèses, orthèses et moyens de support aux personnes qui accusaient de déficits physiques.



Le Centre Lily Shwayri, 1971

Un Centre pilote qui a été conçu à la base pour accueillir les ateliers de production d’Achrafieh, et une école académique pour tous, où les enfants atteints de déficits physiques y étaient intégrés. Il intégrait aussi le tout premier atelier de production de prothèses, orthèses, et moyens de support aux personnes atteintes de déficits physiques. Le Centre avait également développé la toute première unité de physiothérapie. Brutalement détruit et occupé durant la guerre à maintes reprises, le Centre a été entièrement vandalisé. Restoré une dernière fois en 1992, le Centre offre aujourd’hui une panoplie de services médicaux et de réhabilitation aux personnes atteintes de troubles de développement, ainsi que des résidences spécialisées.



Notre Dame d’Al-Kafaàt, 1981

A la base construit pour fournir enseignement spécialisé et résidences spécialisées aux enfants atteints de déficiences intellectuelles légères et syndrome de Down, le Centre se transforma pour devenir l’école académique d’Al-Kafaàt. L’école est pionnière dans l’intégration des élèves atteints de déficiences diverses. En parallèle avec l’enseignement purement académique, l’école offre également un enseignement spécialisé et conçu en fonction de chaque enfant atteint de déficience, en se basant sur ses compétences.



Le Campus de Réhabilitation du Village, 1983

Situé à Saki-el-Hadat, ce Campus est un Campus unique de réhabilitation au Liban. Il s’est développé lentement à cause de la guerre. La construction y a commencé en 1979, mais le Campus n’a pus être fonctionnel avant 1983. Occupé et partiellement détruit durant la guerre, son développement n’a eu lieu qu’à partir de la fin des années 80. Aujourd’hui, le Campus, toujours en développement, comprend le Centre Myriam II pour les enfants touchés du syndrome de Down et atteints de déficiences intellectuelles légères, ainsi que le Centre pour l’Autisme pour enfants et adultes atteints d’autisme. Le Campus comprend également les ateliers protégés pour les adultes atteints de troubles de développement, syndrome de Down, et déficiences intellectuelles légères. Le Campus comprend également des résidences spécialisées.



Le Centre Myriam I, 1986

Ce centre a été construit et mis en place durant la période terrible de la guerre, pour accueillir le nombre grandissant de bénéficiaires. Le Centre accueillait initialement les enfants touchés du syndrome de Down et atteints de déficiences intellectuelles légères. Ces derniers ont été relocalisés au Campus du Village, et le Centre accueille aujourd’hui les adultes atteints de déficiences intellectuelles profondes et sévères.



L’Ecole Hôtelière Al-Kafaàt, 1990

L’Ecole Hôtelière que Nadeem commença au village de Salima se déplaça durant la guerre au centre Notre Dame, avant de trouver son siège principal et final à Mansourieh en 1990. L’Ecole comprend des laboratoires culinaires, classes théoriques et de technologie pratique, cuisines et ateliers de travail. Elle délivre enseignement technique et formation professionnelle dans tous les secteurs de l’hôtellerie. L’Ecole aussi offre des formations pour adultes et professionnels du métier. Elle offre également un enseignement spécialisé aux élèves et apprentis atteints de déficiences diverses. Ouverte au public, l’Ecole Hôtelière Al-Kafaàt opère un restaurant de formation ainsi que des services de catering.



Le Campus Al-Kafaàt, 1993

Le Campus Al-Kafaàt a été développé grâce à la contribution d’organisations européennes, en tandem avec la commission européenne. Le Campus abrite aujourd’hui l’Institut Technique Al-Kafaàt ainsi que l’Université Al-Kafaàt. Situé à Ain-Saadé, le Campus s’est développé sur une superficie de 60,000 mètres carrés, et offre enseignement et formations dans différents secteurs et créneaux industriels, artistiques et tertiaires. Le Campus comprend également un restaurant, un club de sport, un théâtre, et des résidences pour les étudiants et apprentis.



Beit El Adra, 2003

Le Centre offre des résidences spécialisées à 450 étudiants et bénéficiaires des centres de réhabilitation de la Fondation. Il est composé de deux bâtiments qui sont connectés par un tunnel, offrant un total de 20 étages. Le Centre accueille également sur un des étages, et ceci tout au long de l’année et pour la fin de leurs jours, les adultes qui accusent de déficiences diverses et qui n’ont aucun autre refuge. Au sein du Centre aussi, le Club Myriam pour les Seniors qui offre des services journaliers et un repas chaud, avec transport. Finalement, le Centre est le lieu des Cliniques Externes de la Fondation qui offrent soins et services médicaux et paramédicaux à moindre coûts pour la communauté de Hadat et Bourj El Brajneh.